Coulée des fourneaux


C’est un lieu de recueillement, la Coulée des fourneaux. Même la lumière hésite à s’attarder sur les pages.

*

N 48° 33’21.5″   W 071°44’55.7″

*

*

*

AOÛT 2018.  Une lecture grave pour les jours verts? Mais non, Villon se lit en toutes saisons.


IMG_5828IMG_5830

*

*

MAI 2017.  Le Langue-langue des chiens de roche aura de quoi ronger un beau commentaire de lecteur assorti d’un os.*
*

IMG_8120

*

*

NOVEMBRE 2016.  Le bibliothécaire s’est permis une amélioration notable des lieux. Seuls les livres minces et étroits sont admis. Mais la langue de Daniel Danis en prend large dès qu’on ouvre les pages.

*

img_5430

*

*

JANVIER 2016.  Par un temps glacial d’hiver, Le joueur de flûte fait son arrivée dans la coulée.

*IMG_2027

*

AVRIL 2015.  Salut Loup! a pris froid, il est « mou et malléable » comme l’annonçaient ses lignes. Le résistant Ferron arrive à la rescousse.


IMG_0391 IMG_0394_2 IMG_0396_2

*

*

OCTOBRE 2014.  Sous les vents gris d’octobre, la cache est déplacée en plein coeur de la plaine qui borde la Coulée. L’hiver sera long à survivre.

*

IMG_9288 IMG_9291

**

*

*

ce poème
en poudrerie
longue
de criques profondes

*

*

*

MARS 2014.  Salut Loup! est déposé au pied d’une épinette d’engendration.

 * 

 

 *

*

*

page principale de la bibliothèque de survie

*

*

*

.

 

PARTAGERShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter