Île du capitaine Est


Les îles du Capitaine sont les premières à prendre le large, tenir le vent et recevoir la vague. Celle de l’Est se résume à une petite colline hérissée.

 

 

 

JUILLET 2018.   Les livres retrouvés ne résistent pas toujours à l’eau… Leur beauté n’en est que plus grande. La vie radieuse et Coeurs, comme livres d’amour iront finir leurs jours parmi les artéfacts de survie.

 

IMG_5402 IMG_5404

 

 

JUILLET 2018.   La vie n’est pas toujours radieuse en survie. Livres et message se retrouvent sur la plage, les rochers et les aiguilles. Un bibliophile attentionné a fait don de ce bouquin d’un autre âge pour surprendre les lecteurs.

 

IMG_5384 IMG_5378 IMG_5375

 

 

MARS 2018.   Des poèmes radieux pour un printemps qui scintille. C’est tout là!
*

IMG_2954 IMG_2957

 

 

SEPTEMBRE 2017.   Le nouvel emplacement était bien charmant en été. Mais les rafales d’automne ont glacé l’endroit et emporté les livres. N’y allez pas suggère la prudence aux prochains visiteurs.
*

IMG_2451 IMG_2458 IMG_2459

 

 

SEPTEMBRE 2017.  Inspirée par des vers de voyage, la bibliothèque se rapproche de l’eau.
*

IMG_9782IMG_9783

 

 

JANVIER 2017.  Sous la couverture de neige, Va nu pieds est frigorifié. Trop gelé pour offrir ses pages au lecteur, il doit céder sa place.

*
img_5802 img_5806 img_5809

 

MARS 2016  Aller nu pieds sur le sable chaud, puis les aiguilles de pin, lire ces poèmes qui sentent l’if et le cornouiller.

 

img_4272

 

*
MARS 2016  Il est temps de remplir la tablette. Ouvert l’hiver en connait long sur les lumières du froid et les transparences humaines.

*
DSC06289DSC06284

 

 

FÉVRIER 2015  Caisse de clémentines pour abriter St-Denys Garneau et un comparse. En fait de jeux et de regards dans l’espace, les îles valent bien les paysages de la Jacques-Cartier.

 

IMG_0131

 

 

page principale de la Bibliothèque de survie

 *

**

PARTAGERShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter