Voyage LOINTAIN : Île-aux-Cygnes


Bibliothécaire de survie associée :
Marianne Loing

*

*

L’Île-aux-Cygnes se rappelle d’avoir été une digue. Elle en a gardé la forme effilée, comme une longue plume qui flotte sur la Seine.  Mais c’était il y a longtemps. Une colonie d’arbres remarquables s’est installée venant de tous les continents et depuis les promeneurs empruntent par milliers son allée. C’est ainsi que l’île s’étire entre le pont de Grenelle et l’ancien viaduc de Passy, avec vue sur les quais, les péniches et même la Tour Eiffel. Quoi de mieux pour survivre?

 

 

 

Juin 2019

Des bouquins au goût du jour, sous l’oeil impassible des canards.

 

IMG_1785

 

 

Mai 2019

La lectrice du jour attirée par les ressources de la survie.

 

IMG_1574

 

 

Mai 2019

Dédicace personnalisée pour les trois classiques invités dans l’aventure. Ces oeuvres joyeuses et grinçantes ont été embrigadées chez un bouquiniste des quais.

 

IMG_1554 IMG_1566

 

Mai 2019

Après une cinquantaine de promeneurs le nez baissé ou la tête à l’air, une femme s’arrête et se métamorphose en lectrice.

 

IMG_1423IMG_1435

 

 

Mai 2019

Sur l’allée des cygnes, à mi-chemin entre les ponts, se trouve un grand tilleul argenté : c’est là que la première bibliothèque de mes voyages lointains a été installée. En prime, vue sur la Tour Eiffel.

 

IMG_1417IMG_1421IMG_1405

 

 

Mai 2019

Les environs de Belleville ont fourni les cagettes de fruits. Heureusement que l’atelier de Laure avait les outils.

 

IMG_1377

 

 

 

*

*

page principale de la Bibliothèque de survie

*

 

PARTAGERShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter